3 étapes pour te passer du Nutella – Noisettes & Basilic

3 étapes pour te passer du Nutella

Le Nutella a été, il y a fort fort longtemps, un de mes chouchous du goûter ❌. J’avais dix ans de moins (aïe) et j’avais bien capté que manger du Nutella c’était, d’après la pub, devenir une étudiante cool. Un jour, j’ai ouvert les yeux sur ce produit 👀. M’en passer n’a pas été très difficile, mais peut-être que c’est une autre paire de manches pour toi. Alors voici en 3 étapes comment te passer du Nutella, ou de tout autre chose peu écologique pour ton Corps ou la Terre à tes yeux ⬇️.

 

Pas le temps de lire ? Écoute le podcast !

Tu sais que le Nutella c'est mauvais pour la Terre et tes finances ? Tu as envie d'arrêter ? Je te donne 3 étapes pour y arriver ! !

 

Première étape : la dissuasion

Quand j’ai pris conscience de la composition du produit, je me suis dit que je ne pouvais plus acheter cette qualité déplorable à ce prix-là. C’était ma période « étiquette », je scrutais toutes les étiquettes des produits que j’achetais et beaucoup n’ont pas survécu au test 😅.

Si tu as un doute sur les produits que tu achètes à ce jour, demande-toi si le prix que tu paies vaut la qualité du produit.

➡️ On va faire le calcul ensemble pour le Nutella.

Un pot de Nutella d’1 kg sur Carrefour Drive coûte 5,45 €.

D’après Open Food Fact, la composition du Nutella est la suivante : sucre, huile de palme, noisettes (13 %), lait écrémé en poudre (8,7 %), cacao maigre (7,4 %), émulsifiant : lécithines (SOJA), vanilline.

🧐 Analysons d’un peu plus près cette composition.

L’émulsifiant et la vanilline sont des ingrédients présents en très faible proportion. À eux deux, je ne suis pas sûre qu’ils atteignent 1 % de la composition totale. On va garder 1 % pour la simplification des calculs.

Les noisettes, le lait et le cacao, ingrédients principalement mis en avant dans toutes les communications et pour lesquels tu achètes du Nutella, représente 29,1 % de la composition.

Il nous reste donc le sucre et l’huile de palme. 100 – 1 – 29,1 = 69,9 %.

Conclusion, quand tu achètes un pot de Nutella, tu achètes principalement du sucre et de l’huile de palme et non pas des noisettes, du lait et du chocolat comme on peut te le faire croire 😤.

70 % de 5,45 €, ça donne 3,8 €. Tu achètes donc 700 g de mélange de sucre et d’huile à 3,8 €.

Ramené au kilo, le mélange sucre / huile est à plus de 5 €/kg.

Toujours sur Carrefour Drive, le kilo de sucre blanc est à 0,74 €. On ne trouve pas d’huile de palme alors je vais prendre l’huile de tournesol comme référence, la bouteille d’un litre est à 1,39 €. Si on part du principe qu’il y a autant d’huile que de sucre, on a un mélange à un peu plus d’1 €/kg.

1 € pour toi, 5 € pour eux… ça laisse réfléchir quand même 🤔. Alors bien entendu, mon calcul ne comprend pas la main d’œuvre, l’emballage, le transport, la marge des intermédiaires, etc. Mais vu la quantité de sucre et d’huile de palme qu’utilise Ferrero dans toutes ses préparations, le prix des matières premières doit être beauuuuuuucoup plus bas pour eux.

Si cet argument rapport qualité / prix ne te convainc pas, renseigne-toi sur les conditions de production de l’huile de palme 🌴. Elle reste très problématique, même si Ferrero assure que son huile de palme est « durable ». Ils disent cela, car ils ont la certification RSPO (table ronde pour l’huile de palme durable). Sauf que, d’après l’association allemande Sauvons la forêt, cette certification ne peut garantir la non-déforestation. Je te laisse cliquer sur le lien que je te donne en ressource ⬇️ pour aller jeter un œil. Et quand bien même, c’est facile de dire qu’il n’y a pas de déforestation quand les terres ont déjà été déforestées par ces mêmes industries 🙄 !

 

Deuxième étape : l’alternative

Si tu ne manges que du Nutella pour le petit déj ou le goûter, essaie de trouver une autre alternative voire même plusieurs autres alternatives, découvre d’autres choses, sois curieux.euse.

Niveau pâte à tartiner, je craque personnellement pour la pâte à tartiner Chocolade sans lait de Jean Hervé avec ses 40 % de noisettes, 10 % d’amande et 10 % de cacao ! Hmmm 😋 !

Je mange aussi du porridge de flocons d’avoine, du pain et de la confiture, du fromage, juste des noisettes, un fruit, des fois rien du tout… j’écoute ce qui me fait le plus envie sur le moment.

C’est ce qui est le plus important : les alternatives doivent réellement te plaire et te donner envie. L’objectif n’est pas de te priver de Nutella, de baver à chaque fois que tu passes devant pour un jour craquer et te faire 3 pots dans le week-end 😉.

C’est là qu’entre en jeu la troisième étape.

 

Troisième étape : changement de ta vision en profondeur

Je le vois un peu comme la cigarette. Il y a quelques décennies, fumer voulait dire être cool. Et puis on a découvert que c’est dangereux pour la santé. Depuis, fumer, ce n’est plus cool du tout pour la majeure partie de la population 🚭.

Avant que tartiner du Nutella ne soit plus vu comme quelque chose de trop cool dans notre société, il faut qu’individuellement beaucoup de personnes changent la vision qu’ils en ont. Tu as peut-être compris les deux premières étapes intellectuellement et tu es peut-être d’accord, mais il faut que ça rentre en profondeur, il faut que ça te touche d’un point de vue émotionnel 🙃.

Autrement, tu risques de te flageller dès que tu auras envie de manger du Nutella, voire même de te créer des compulsions alimentaires 😱.

Je t’invite à relire mon article sur le modèle CPEAR et l’exercice associé pour mieux comprendre avant de poursuivre.

Il faut que tu aies tes propres raisons qui te poussent à arrêter d’acheter du Nutella.

Pour ma part, je me suis dit des phrases du type :

  • « l’huile de palme est une catastrophe pour l’environnement » et je revois encore la vidéo de l’orang-outan sur le bulldozer qui m’avait beaucoup touchée 😥.
  • « ils se moquent littéralement de moi en me vendant cet amas de sucre et d’huile au prix des noisettes 😡 » (en vrai, je ne suis pas si polie dans ma tête).

Ces pensées ont provoqué en moi, et provoquent toujours, un mélange de tristesse, de dégoût et de colère. L’action, ou plutôt l’inaction, ne s’est guère fait attendre : j’ai arrêté d’en acheter !

Je ne me suis jamais sentie frustrée. Je n’ai plus jamais eu envie de Nutella. Et pour en avoir goûté un jour pour une expérience, j’ai franchement trouvé ça dégueux. D’ailleurs, en cherchant des images pour illustrer cet article, j’ai eu un haut-le-cœur juste en voyant une cuillère de Nutella 🤢. Comment ai-je pu me persuader que j’aimais ça avant ? Merci le marketing…

 

Je n’ai même pas parlé du fait que ce ne soit pas bio, mais c’est tellement une évidence pour moi… C’est carrément le coup de grâce 😝.

Avec cette petite méthode, tu vas pouvoir te passer du Nutella (et de bien d’autres choses) et adopter une alimentation plus écologique, aussi bien pour toi que pour la Terre. Alors, t’es prêt.e 😉 ?

 

Références :

Huile de palme « durable » certifiée par la RSPO – Sauvons la planète

Les sites Open Food Fact et Carrefour Drive au 08 juin 2020.

 

Écoute cet article si tu n’as pas le temps de le lire (dispo dans quelques heures, en attendant, voici les autres podcasts) :

 

~ Pour recevoir des recettes & conseils supplémentaires, inscris-toi à la newsletter 😉 (1 mail par semaine) ~

3 étapes pour te passer du Nutella

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.