La nourriture est-elle trop chère ? – Noisettes & Basilic

La nourriture est-elle trop chère ?

Il y a quelques temps, je discutais alimentation avec un proche quand il m’a dit « de toute façon, bien manger, ça coûte trop cher ». J’ai profondément été attristée par cette phrase. C’est une idée reçue qui a la vie dure et j’espère que cet article l’effacera de votre esprit.

Trop chère par rapport à quoi ?

Si je vous vends 6 œufs bio à 4 €, vous allez probablement être choqué. Plus de soixante centimes l’œuf, ça ne va pas ou quoi ?

Si je vous vends un café d’une grande enseigne américaine (Starbucks pour ne pas les citer) au même prix, vous allez probablement trouver ça normal.

Normal ? Vraiment ? Pourtant, qu’est-ce qui a réellement le plus de valeur ? 6 œufs bio ou un café Starbucks ?

Je comprends tout à fait que certaines personnes ne peuvent pas se permettre d’acheter 6 œufs bio à 4 €. Ce que je ne comprends pas, ce sont les personnes qui déclarent cela alors qu’elle s’offre chaque jour un café à ce prix.

Loin de moi l’idée de juger un mode de vie. Buvez des Starbucks si cela vous fait plaisir, personne n’a le droit de vous en empêcher ou de vous juger pour cela. Je veux juste souligner que « c’est trop cher » ne veut rien dire quand on n’a pas un minimum de comparaison.

 

La société de surconsommation

Malheureusement, la comparaison aujourd’hui se fait plus sur la quantité de choses qu’on peut s’acheter que sur la qualité de celles-ci ou sur ce qu’elles nous apportent. L’idée que plus on achète de choses, plus on est heureux est forte et elle ne date pas d’hier. Rappelez-vous la chanson de Souchon : « on nous fait croire que le bonheur c’est d’avoir ».

L’alimentation n’échappe pas à la règle. On veut pouvoir se payer toute la nourriture de base en abondance et ajouter tout un tas d’extra type chips, coca et compagnie pour se faire plaisir. On veut que le tout coûte trois fois rien pour s’offrir d’autres choses matérielles à côté, toujours pour se faire plaisir.

En bref, la société nous dit « consomme » et nous plongeons les yeux fermés. Je dis bien « nous » car j’ai beau voir le piège et le contourner au maximum, je sais que je me fais probablement avoir aussi de temps en temps.

 

Budget et valeur

En 1960, le budget alimentation était supérieur à 30% du budget total d’un ménage. Avant-guerre, il aurait même été de 50%. Aujourd’hui, on est à moins 20%.

Pourquoi des dépenses si serrées pour cuisiner des repas nourrissants au quotidien ? Le logement est en partie une cause et je ne vais pas débattre là-dessus. On a tous besoin de se loger et on ne maîtrise pas forcément les coûts que cela engendre.

Par contre, on a de plus en plus d’abonnements en tout genre (téléphone, internet, ciné, netflix, spotify et compagnie) et de dépenses plaisirs (vacances, shopping, resto, etc.) qui peuvent représenter des sommes folles mises bout à bout. A-t-on réellement besoin de tout cela avant de manger correctement ?

Encore une fois, libre à vous de faire les dépenses que vous souhaitez, je ne suis pas là pour vous juger. Rappelez-vous juste qu’une nourriture correcte, c’est la vie. Bien manger, c’est avoir assez d’énergie pour mener à bien les projets qui nous tiennent à cœur.

Est-ce que votre vie à moins de valeur que votre abonnement pour votre téléphone portable à 30€, 100 Go et appels illimités ?

Quelle est la priorité ? Bien vivre ou se faire « plaisir » ?

 

Clés

Je vais me répéter par rapport aux articles précédents mais l’une des clés pour mieux consommer c’est de se demander à qui on souhaite donner son argent.

Une autre clé c’est de poser vos priorités. Des habits de marque tout neufs ou une alimentation de qualité pour vos enfants ?

 

J’ai espoir que vous ne disiez plus que la nourriture de qualité est trop chère. Je sais par expérience que manger bio est accessible au plus grand nombre, l’ayant moi-même fait en étant une étudiante « fauchée ».

Si vous avez encore des doutes sur le fait qu’une alimentation de qualité soit possible pour vous, jetez donc un œil aux accompagnements que je propose. Je suis sûre que je peux vous aider !

 

Vous souhaitez relire cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources utilisées :

La part de l’alimentation dans le budget des français a fondu Le Point

1968-2018 : logement, consommation, études… comment la France a changé en cinquante ans Le Monde

Une expo dans les Hauts de France en 2016 indiquait que le budget alimentation avant-guerre était à 50% du budget total du foyer. Source introuvable sur le web, d’où l’utilisation du conditionnel dans l’article.

 

 

La nourriture est-elle trop chère ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.