Podcast #05 – 2 axes d’évolution écologique pour 2021 – Noisettes & Basilic

Podcast #05 – 2 axes d’évolution écologique pour 2021

Pour ce premier épisode de 2021, je voulais te parler de résolution. Ça sonnait bien pour Google.  ❌ Mais voilà, j’ai pris il y a longtemps la résolution de ne plus prendre de résolution, et je m’y tiens très bien. Fini l’illusion du premier jour de l’année qui fait de moi une meilleure personne. Le 1er janvier, je suis la même personne que le 31 décembre. Je n’ai que quelques heures de plus 🕛. Alors, quelle alternative s’offre à nous ?

Dans l'épisode du mois, je te propose 2 axes pour évoluter sur ton chemin de l'alimentation écologique, par la réduction des déchets et la cuisine pleine conscience

Tu sais d’où vient le mot résolution ? Ça vient de « dénouer », « résoudre ». Comme la résolution d’une équation . Le terme évolution, lui, vient de « dérouler ». Je ne vois pas ma vie comme une équation, comme un problème à résoudre. Ma vie, c’est un chemin qui se déroule sous mes pieds à chaque fois que je fais un pas.

Si aujourd’hui on a bien des problèmes écologiques, ne nous voilons pas la face, je n’ai pas envie de me considérer moi-même comme un problème. Je suis née dans cette société de surconsommation, j’ai utilisée des milliers de piles depuis ma tendre enfance et ce n’est clairement pas ma faute. Mais je suis responsable de chaque pas que je fais. Il est, selon moi, de mon devoir de faire avancer mes pas dans la direction la plus écologique possible 💪. C’est pour cela que je te propose aujourd’hui 2 axes de réflexion, d’évolution que tu pourrais toi aussi dérouler dans ta vie.

On est comme des Pokémons (c’est avec eux que j’ai utilisé le plus de piles), on évolue. Tu irais dire à Chenipan qu’il est nul et qu’il devrait se résoudre à devenir meilleur ? Ou tu l’encouragerait à évoluer, apprendre, grandir ?

Allez, viens grandir avec moi 😉 !

1. 🗑️ Réduire ses déchets

Pourquoi ?

Il y a plein de raisons pour réduire ses déchets, je vais me concentrer aujourd’hui sur le fond du problème : que deviennent nos déchets 🤔 ?

Deux grands voies pour eux, l’enfouissement ou l’incinération. Voyons déjà la première voie

Pour la faire courte, enfouir les déchets revient à faire un trou dans ton jardin et y mettre tes poubelles. Tu vois le problème ? Au bout d’un moment, tout ton jardin devient une immense poubelle dont tu ne peux plus rien faire 😱. Peut-être que tes arrières(x3)-petits-enfants pourront de nouveau cultiver dessus. Et encore…

Sans compte qu’il va pleuvoir et que l’eau qui ruisselle va emporter tous les éléments toxiques avec elle, vers les nappes phréatiques et les cours d’eau. Il va peut-être y avoir de la fermentation, ce qui va produire des gaz à effets de serre. On s’arrête là pour l’enfouissement ? Passons à l’incinération.

En brûlant les déchets, hop, ils disparaissent ✨. Non, pas tout à fait. Il reste le mâchefer, qui se compose d’aluminium, d’autres métaux et cendres organiques. Grosso modo, l’aluminium va refaire de l’aluminium, les autres métaux vont faire de l’acier et les cendres organiques vont servir de remblais pour faire des routes (= être enfouis). Il y a aussi des composés classés comme dangereux qui sont stockés (= enfouis 🙄) à part.

Et qui dit brûler dit… du gaz ! Principalement de la vapeur d’eau, inoffensive, du CO2, encore lui, et des composés chimiques toxiques. Ces composés ne sont pas libérés tels quels dans l’air, il y a des filtres. Mais tout aussi efficaces qu’ils soient, ils ne sont pas parfaits. Ce n’est pas de 2 ou 3 tonnes de déchets par an dont nous parlons ici, mais bien de 14,5 millions de tonnes, rien qu’en France ⚠️ ! Donc même si la pollution rejetée pour un déchet est minime, elle est colossale une fois accumulée !

Maintenant qu’on a fait le tour du pourquoi, voyons comment.

Comment ?

Va chercher ta poubelle. Oui oui, tu as bien entendu, va chercher ta poubelle. Ouvre-là. Observe-là. Qu’est-ce qu’il y a dedans. Quel est, selon toi, le déchet le plus facile que tu pourrais éliminer ?

Le plus facile de tous les déchets à éliminer est l’organique et notamment les résidus de fruits et légumes. Ils viennent en direct de la Terre. Redonne-les à la Terre. Si tu as un jardin, c’est hyper simple : fais un tas. Ne te préoccupe pas de ce que tu peux mettre ou non. C’est organique, met-le sur ton tas. Je ne te garantis pas un super compost à utiliser au jardin, juste un bon moyen de réduire ta poubelle de 33% 😉 !

Si tu es en appartement, c’est un peu plus compliqué, mais guère plus :

  • demande à tes connaissances qui sont en maison s’ils veulent bien récupérer tes résidus de fruits et légumes.
  • regarde si tu as des composteurs dans ton cartier
  • demande à ce qu’un composteur soit installé dans ta résidence
  • opte pour un lombricomposteur, mais attention à l’origine, la matière et aussi, aux vers de terre ! Ce sont des animaux dont tu devras prendre soin !

Maintenant qu’on a regardé l’écologie du côté de la Terre, voyons-là sous l’angle du Corps.

Cuisiner avec tes 5 sens

Voire même méditer en cuisinant !

Pourquoi ?

Pour te ressourcer ! Quand tu es fatiguée après une journée bien remplie, rien de tel que de te mettre aux fourneaux en toute conscience pour retrouver de l’énergie.

Alors attention, quand je dis fatiguée, je ne te parle pas du soir où tu rentres complètement rincé.e et où tu ne rêves que de te coucher ! Dans ces cas-là, mieux vaut avoir un repas déjà prêt (et ça, c’est de l’organisation) et filer au lit (au lieu de traîner sur Netflix ou Instagram).

Cuisiner avec tes 5 sens va t’aider à te connecter à ce que tu es en train de faire, à être en pleine conscience avec toi-même, tes gestes, les odeurs, les sons, etc. Tu vas pouvoir voir la beauté du monde, la beauté du lien qui te relie aux autres êtres vivants de cette planète 🌱.

Et tu comprendras au fond de toi que la première évolution que je t’ai présenté n’est pas juste un enjeu planétaire. Ça va tellement plus loin que ça. Tu découvriras que tu es un maillon indispensable, que tu reçois et transmets le lien de la vie.

Comment ?

C’est la partie la plus difficile à expliquer. Je peux te dire de regarder le légume que tu t’apprêtes à cuisiner. Mais je ne peux pas t’aider à ressentir. Il n’y a que toi qui peut le faire. Cherche dans ton corps, dans ton cœur, la petite étincelle qui brille 🔥 et qui fait que tu te sens à ta place.

Tu as déjà peut-être déjà ressenti cela dans d’autres occasions, rappelle-toi comment tu étais enfant. Qu’est-ce que tu ressentais dans ton corps quand tu t’émerveillais pour, soi-disant, un rien. Ce rien, c’était le tout. Il est encore là, probablement bien caché par ta vie d’adulte. Retrouve-le.

Je pensais te donner deux autres axes d’évolution pour cette année 2021, mais j’ai déjà beaucoup parlé et je tiens à garder un format court. J’aurais l’occasion d’y revenir. En attendant, je t’invite à réfléchir sur ceux-là, me dire ce que tu en penses et me dire si tu en imagines d’autres pour toi !

Références :

L’élimination des déchets n’est pas sans conséquence de In-Terre-Actif

L’incinération des déchets de Zero Waste France

Les déchets alimentaires de Mes Déchets Alimentaires

Podcast #05 – 2 axes d’évolution écologique pour 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.